Biographie courte

Portrait-PhilOriginaire de Chicoutimi, Philippe-Aubert Côté découvre la science-fiction au primaire avec les romans de H. G. Wells et de Robert Louis Stevenson. Après des études en biologie à l’Université Laval et à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), il effectue de 2006 à 2012 un doctorat en bioéthique à l’Université de Montréal. Profitant de son séjour dans la métropole pour élargir son exploration littéraire au fantastique, à la fantasy, et à d’autres médiums comme la bande dessinée, les mangas et les films d’animation japonais, il participe en 2007 à un atelier d’écriture donné par Élisabeth Vonarburg, auteure de science-fiction reconnue. L’activité constitue pour lui une révélation et aboutit, l’année suivante, à la publication de sa première nouvelle dans les pages de la revue Solaris (Le Premier de sa lignée, 2008). En 2011, son texte Pour l’honneur d’un Nohaum (Solaris 176) se mérite le prix Aurora-Boréal de la meilleure nouvelle. 2015 voit la publication de son premier roman, Le Jeu du Démiurge, lequel remporte le prix Aurora-Boréal en 2016.

Après avoir accompli des tâches de recherche, rédaction et révision dans le milieu universitaire (de 2002 à 2012) puis dans la fonction publique québécoise (de 2013 à 2016), Philippe-Aubert décide de devenir réviseur et auteur à temps plein. Pour acquérir de nouveaux outils dans ces domaines, il effectue de 2016 à 2017 un certificat en rédaction professionnelle à l’Université Laval.

Outre ses activités de réviseur, Philippe-Aubert poursuit la rédaction et la promotion de ses romans, ainsi que des littératures de l’imaginaire québécoises, tant au Québec qu’à l’étranger. Il a en effet été invité à trois reprises à participer à des conventions de littérature de l’imaginaire, comme les Imaginales (Épinal, France) et les Utopiales (Nantes, France).

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close